État de la ressource en eau – bassin Sée et côtiers Granvillais en alerte sécheresse

Face à cette situation, économiser l’eau est l’affaire de tous !

Chacun peut donc d’ores et déjà agir par des économies d’eau sans attendre une éventuelle situation plus défavorable. La préfecture et les services de distribution d’eau potable font ainsi appel à la responsabilité et au sens civique de tous les usagers (particuliers, collectivités, entreprises, agriculteurs) pour faire un usage raisonné et économe de l’eau.

Suite à la sécheresse de l’été, les précipitations de l’automne ont permis une recharge des ressources en eau souterraine et des fleuves. Les niveaux remontent lentement.

En situation d’alerte, il est interdit :

  • L’arrosage des potagers et les massifs de fleurs privés et publics entre 9h et 20h ;
  • Le lavage des véhicules et des bateaux dans les stations professionnelles sans recyclage d’eau (sauf véhicules sanitaires, secours, agroalimentaires) ;
  • Les travaux consommateurs d’eau, les travaux en rivière, les manœuvres des ouvrages hydrauliques et les rejets dans le milieu naturel, sauf ceux soumis à autorisation de la DDTM ;
  • La réalisation et la mise en service de nouveaux forages, pompages, retenues d’eau destinés à d’autres usages que l’alimentation en eau potable ;
  • L’alimentation des fontaines publiques d’ornement et des « jeux d’eau » ;
  • L’alimentation des douches de plages à l’exception de celles utilisées par les postes de secours.

Et au SMPGA, comment ça se passe?

17 septembre 2022

Suite à la sécheresse de cet été, le SMPGA a mis en place une surveillance renforcée et des moyens adaptés pour faire face à la situation d’alerte sécheresse de manière à répondre aux besoins de consommation en eau potable en cette période automnale.

L’arrêté préfectoral du 13 octobre 2022 a placé en niveau d’alerte le bassin de la Sée et des Côtiers Granvillais.

La situation est la suivante :

  • La saison estivale est terminée mais la période sèche n’est pas totalement terminée
  • Situation à surveiller sur le Thar et la Braize car la ressource réagit bien aux intempéries mais reste instable et montre ses faiblesses dès la fin d’un épisode pluvieux
  • Mobilisation de l’usine de la Bergerie pour faciliter la contribution de la nappe souterraine de Bréville
  • Communication spécifique mise en œuvre à destination des gros consommateurs
  • Evaluation technique en cours avec notre exploitant pour permettre la mobilisation de ressources en eau nouvelles si la situation l’impose (la Sée à Marcey-les-Grèves)

©2022 Tous droits réservés SMPGA

CONTACTER LE SMPGA

N'hésitez pas à nous laisser un message !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?