Approvisionnement sécurisé

Plusieurs usines pour assurer une alimentation permanente

Le SMPGA dispose de plusieurs usines de production qui fonctionnent en parallèle pour assurer la production des volumes d’eau potable suffisants pour satisfaire les besoins de l’ensemble du territoire.

Au total, en 2014, 2,3 millions de m3 d’eau potable ont été produits par l’ensemble des unités de production du SMPGA.

Visuel-25-graph-volumes-produits

 

 

Stockage de l’eau

Afin d’assurer la disponibilité de l’eau à tout moment et de fluidifier le processus de production, le SMPGA met en place des réservoirs pour stocker l’eau. Des bassins de storage assurent un rôle de tampon entre le prélèvement de l’eau dans les cours d’eau et son traitement dans les usines. Ensuite, à la sortie des unités de traitement, des réservoirs stockent l’eau potable produite pour adapter l’alimentation en eau des services de distribution aux besoins de la population sur le territoire. Le SMPGA peut ainsi faire face à toute évolution conjoncturelle de la demande. 

 

Interconnexion

Actuellement, le besoin moyen du secteur du Granvillais et de l’Avranchin est de 7 300 m3 par jour en période normale. En période de pointe, le besoin se situe plutôt à 9 500 m3 par jour. Les futures usines sont dimensionnées sur une base globale de 15 400 m3 par jour, ce qui permet largement d’assurer la demande du secteur.

Pour aller plus loin, et garantir un approvisionnement équilibré et flexible sur l’ensemble de son périmètre même lorsque les rivières sont à sec en période d’étiage, le SMPGA prévoit la construction d’une interconnexion entre l’Avranchin et le Granvillais. Cette conduite de transport, reliant les deux nouvelles usines de Saint-Pair-sur-Mer et d’Avranches, sera accompagnée d’un réservoir de stockage et permettra l’échange d’eau entre les deux secteurs. L’objectif est de permettre la compensation mutuelle des deux bassins et de pallier ainsi les inégalités de la ressource en eau disponible et de la demande en eau potable entre les deux secteurs.

Cette démarche d’interconnexion s’inscrit dans une vision plus globale de la gestion de l’eau qui met en place un système de secours mutuel dans le sud de la Manche. En effet, cette nouvelle infrastructure s’inscrit dans un axe général qui se complète d’une interconnexion au nord de Granville avec le syndicat de la Bergerie, une autre à l’est de Saint Planchers avec Cérance et une dernière au sud d’Avranches (chantier en projet pour 2017) avec le syndicat de Baie et Bocage.

Visuel-26-carto-interconnexion_2

Usine Caractéristiques Devenir
Usine de Saint-Aubin-des-Préaux
  • construite en 1925 et réhabilitée en 1963
  • eau prélevée dans le Thar
  • 250 m3 par heure
Ces usines seront détruites et remplacées par la nouvelle usine de Saint-Pair-sur-Mer (Granvillais). Cela permet notamment de changer les prises d’eau et donc de rétablir la continuité écologique sur le cours d’eau du Thar (effacement des seuils).
Usine des eaux du Thar
  • construite en 1955
  • eau prélevée dans le Thar
  • 200 m3 par heure
Usine de Saint-Pair-sur-Mer (Granvillais)
  • en projet
  • eau prélevée dans le Thar
  • 325 m3 d’eau par heure
Cette nouvelle usine devrait être mise en fonction en 2017. Elle remplacera les deux usines vétustes qui prélevaient jusque-là l’eau dans le Thar.
Usine de La Mesleraye
  • construite en 1960
  • eau souterraine
  • 20 m3 par heure
Cette usine est mise en veille depuis l’année 2015. Elle reste mobilisable en cas de besoin de secours.
Usine de Sartilly
  • construite en 2014
  • eau souterraine
  • 22,5 m3 par heure
Cette usine sera maintenue.
Usine d’Avranches (ancienne)
  • construite en 1905
  • eau prélevée dans la Braize
  • 230 m3 par heure
Cette usine sera démantelée et remplacée par la nouvelle usine d’Avranches. Une partie du bâtiment sera néanmoins réhabilitée pour devenir un espace pédagogique.
Usine d’Avranches (nouvelle)
  • en projet
  • eau prélevée dans la Braize
  • 375 m3 par heure
Cette nouvelle usine devrait être mise en fonction en 2017. Elle remplacera l’ancienne usine d’Avranches devenue obsolète.

 

À découvrir
À la une
On en parle dans la PRESSE
Plus d'informations
Le SMPGA recrute!
Plus d'informations
Les travaux, c'est parti!!
Plus d'informations
Retour en haut